Petit message de Nicolas

15 . 12 . 2021 | Message Nicolas

Bonjour tout le monde !

Un petit message afin de vous exposer en quelques mots mon point de vue sur la situation actuelle.

Nous avons la chance, pour commencer, d’avoir une présidente et un bureau particulièrement investis et efficaces, qui agrémentent ces qualités d’un principe de précaution que je trouve admirable.

Je suis en ce moment irrité de voir à quel point les recommandations sont aussi diversement appliquées sur le territoire ; certains groupes vocaux publient des photos et des vidéos de répétitions, voire de concerts, certes attrayantes, parce qu’on a l’impression qu’il n’y a pas de problèmes en ce moment… Insouciance, quand tu nous étreins !…

Mais ces documents démontrent ce qui me trouble ces temps-ci : certains groupes sont autorisés à faire de la musique comme si de rien n’était, alors que d’autres… non…

Cette inégalité tient uniquement à des arguments que je qualifierai de “politiques” ; y-a-t-il en ce moment une crise sanitaire ?… Oui… Mais apparemment pas partout, et pas pour tout le monde… (suivant le groupe, suivant le lieu, suivant qui vient au concert…)

Nous sommes dans une démocratie inégalitaire sur ce point, ce qui motive le mécontentement dont je vous fais part…

Le politique a – d’après ce que j’observe – priorité sur le sanitaire…

Après, je ne me battrai pas, je n’en ai ni l’envie, ni le temps ; je ne pousserai pas plus loin la polémique que je n’alimenterai pas davantage, tout est question de conscience et d’engagement de responsabilité civile…

Nous travaillons ensemble, je vous informe de ce que je constate et de mon ressenti, c’est tout.

Assou-Lézert prend soin de ses choristes, et je trouve ce point important à souligner, car Assou-Lézert est responsable

Même si ce n’est pas tendance, même si c’est plus complexe et moins agréable, il me paraît important de prendre position aux côtés du bureau.

Oui, il faut une distanciation… (Difficile à tenir, il est vrai… 1 mètre avec masque = un carré de 4 mètres carré pour chaque choriste, nous sommes en dessous, mais nous sommes prudents, me semble-t-il… Nous limitons les étreintes… Cela reste raisonnable… Ce règlement de distanciation peut, selon des textes consultés, être l’objet « d’assouplissements »… si ces derniers sont consentis… nous suivons des préconisations et agissons “avec prudence”…)

Sur l’assouplissement de la distanciation, on peut mettre en point de comparaison les photos et vidéos ci-dessus évoquées… Au niveau légal, il faudrait normalement 2 mètres de distanciation pour le chant sans masque, ce qui équivaut à un carré de 16 mètres carré pour chaque choriste… Imaginez le nombre de concerts (là, clairement contraires aux préconisations actuelles), où des chœurs entiers chantent au coude à coude… quel engagement de responsabilités !…

Du coup, nous ajoutons, au port du masque et à une distanciation “correcte” :

  • – un pass sanitaire…
  • – l’aération de la pièce (et moi qui suis très chevelu, j’avoue que ça me plaît moyennement 😂…)
  • – une pause…

Oui, c’est galère, on s’entend moins chanter, on a un peu froid…

Mais…

On prend soin les uns des autres… On fait attention à sa santé… On protège les siens…

Les responsables (Présidente et bureau) ne peuvent être accusés de quoi que ce soit… (et oui… Au pire, c’est sanctionnable par la loi…)

On respecte la loi en utilisant la clause d’aménagement exceptionnel…

On ne joue pas trop avec le feu…

Pour finir, je suis le dernier arrivé dans ce groupe qui a dépassé sa garantie décennale…

On construit un nouveau départ, on apprend à se connaître, on reste fidèle à des valeurs de respect qui me semblent le définir…

Faire un break maintenant casserait momentanément une dynamique qui me semble malgré tout positive.

Si vous ne souhaitez pas être contraints par ces mesures sanitaires, vous ne serez jamais critiqués, et vous n’essuierez naturellement aucun reproche.

Signalez-vous tout simplement, qu’on le sache… Ce groupe respecte le choix des uns et des autres…

Si par contre, vous souhaitez collectivement arrêter de répéter pour un maximum de précautions, je m’y plierai, mais je pense que le groupe est suffisamment discipliné pour que nous ne courrions aucun risque…

Pour faciliter la distanciation évoquée, notre point le plus faible, il est toujours possible de scinder les répétitions en deux pupitres, dussé-je augmenter un peu mon temps de présence… je compenserai avec des antidépresseurs. 😂

J’ai eu pour finir à l’instant le chef de l’ensemble choral d’Ariège, qui lui, fait répéter avec pass… et avec… ou sans masque selon les décisions des uns et des autres… Il considère que le pass protège… C’est dire le champs des possibles… Mais je préfère notre posture…

Je vous présente mes excuses pour la longueur de ce mail, et me tiens à votre disposition pour en discuter.

Prenez soin de vous et merci à tous pour votre travail !

Gros bisous !

Amicalement.

Nicolas